Manal Mahamid

Manal Mahamid

منال محاميد

Vit et travaille à Haïfa

Manal Mahamid est née à Moawia. Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Haïfa ainsi que d’un diplôme en muséologie et en conservation de l’Université de Tel Aviv. Mahamid travaille avec plusieurs médiums comme la vidéo, l’installation, la peinture et la photographie, explorant la relation entre les faits historiques, leur narration et leur interprétation. La vie quotidienne devient son inspiration pour des recherches portant sur l’histoire et l’identité. Mahamid a été présélectionnée pour le A.M Qattan Young Artist of the Year Award en 2002. En 2007, elle est lauréate du Prix de l’artiste résident de la Fondation Delfina dans le cadre de la Biennale Riwaq (Palestine). Mahamid a participé à de nombreuses résidences, entre autres, à la Delfina Foundation à Londres (Angleterre) et à la Townhouse Gallery au Le Caire (Égypte). Elle a contribué à plus de 50 expositions collectives.

Fine Dust, 2007. © Page Youtube de l’artiste.

Fine Dust de Manal Mahamid examine la relation entre la terre, la vie et le colonialisme. Dans la vidéo, l’artiste qui tient une Gazelle palestinienne à trois pattes trace le paysage de la Palestine ; sa topographie variée. Son idée a débuté lorsqu’elle a aperçu la gazelle amputée d’une patte dans un zoo israélien. Lorsque Mahamid est retournée rendre visite à la gazelle, elle a appris le déplacement de celle-ci dans un autre zoo en Cisjordanie. À partir de ce moment, elle utilisa la figure de l’animal comme métaphore à travers ses créations au moyen de la sculpture et de la vidéo. La gazelle a une grande importance dans la culture palestinienne depuis plus de sept décennies dans la littérature, la poésie, la musique et les arts visuels.

écran précédent

écran suivant