Sharif Waked

Sharif Waked (1964)

شريف واكد

Vit et travaille à Haïfa et Nazareth

Sharif Waked est né à Nazareth d’une famille de réfugiés palestiniens du village de Mjedil. À travers des réflexions ironiques sur le pouvoir et la politique, Waked renverse les formes esthétiques établies et réfléchit aux réalités absurdes des conflits politiques. Waked a exposé à diverses biennales et musées au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis, notamment à la Banja Luka Biennial (Bosnie-Herzégovine); au Contemporary Art Centre du Sud de l’Australie ; au Queens Museum of Art à New York (États-Unis) ; à la Sharjah Biennial 9 aux Émirats Arabes Unis ; au Huarte Centro de Arte Contemporneo (Espagne) ; à la Bluecoat Gallery à Liverpool (Angleterre) ; au Artists Space à New York ; au The Israel Museum à Jérusalem; au Meeting Points 5 à Berlin (Allemagne) ; au The Nobel Peace Centre à Oslo (Norvège) ; à la The Seconde Riwaq Biennale à Ramallah (Palestine) et à la Tate Modern de Londres (Angleterre).

Chic Point, 2003

La caractéristique la plus saillante de la vie palestinienne est la fermeture de celle-ci sur le reste du monde. À travers des centaines de points de contrôle, les forces d’occupation israéliennes restreignent le mouvement des gens et les soumettent à une surveillance pour le moins humiliante. Aujourd’hui, les Israéliens considèrent le corps palestinien comme l’arme la plus dangereuse. Pour passer les points de contrôle, les Palestiniens sont obligés de soulever leurs vêtements afin de prouver qu’ils ne portent pas d’explosifs. Chic Point est une vidéo tournée dans un lieu fictif : une passerelle d’occupation. Utilisant les codes classiques d’un défilé de mode, les mannequins révèlent leurs abdomens dans des tenues spécialement conçues à cet effet.

Sharif Waked, Chic Point, 2003
Sharif Waked, Chic Point, 2003

écran précédent

écran suivant