Jumana Emil Abboud

Jumana Emil Abboud (1971)

جمانة إميل عبود


Vit et travaille à Jérusalem

Jumana Emil Abboud utilise le dessin, la vidéo, la performance, les objets et le texte pour naviguer à travers les thèmes de la mémoire, de la perte et de la résilience. Abboud a participé à de nombreuses expositions collectives internationales, notamment en France, en Jordanie, en Norvège, en Autriche, en Palestine et en Espagne. Ses expositions personnelles comprennent Haunted Springs and Water Demons in Palestine à Kunstraum (Angleterres) ; BALTIC à Gateshead (Angleterre) ; O whale don’t swallow our moon! au Khalil Sakakini Cultural Center en 2016; The Horse, the Bird, the Tree and Stone à Umeå (Suède) en 2017; The pomegranate and the sleeping ghoul à Darat Al Funun — Fondation Khalid Shoman (Jordanie) en 2017 ; les 53e et 56e Biennale di Venezia (Italie) en 2009 et 2015 ; Qalandiya International en Palestine en 2012 et 2016 ; Sharjah Biennial 13: Tamawuj à Ramallah (Palestine) ; Living Together Performance Festival au MOAD DADE College à Miami (États-Unis) et BMW TATE LIVE EXHIBITION, 10 Days 6 Nights à la Tate Modern (Angleterre) en 2018.

Captation de l’oeuvre originale, à gauche. An Untitled Life-Drawing, 2007. 

AN UNTITLED LIFE-DRAWING, 2007

Initialement commandée pour la neuvième Biennale de Lyon en 2007, l’œuvre vidéographique An Untitled Life-Drawing rassemble des vidéos d’objets et de personnes rencontrés dans la vie quotidienne de l’artiste. Ceux-ci sont toutefois juxtaposés à des séquences vidéo de documentation écrite ou dessinée de ces mêmes sujets. Comme une expérience sémiotique mimétique, Abboud offre des représentations de la vie. Pourtant, la vidéo va au-delà d’un simple exercice de jeu conceptuel entre le langage et le visuel. L’œuvre présente des souvenirs associés à la perte de la patrie palestinienne.

Jumana Emil Abboud, An Untitled Life-Drawing, 2007
Jumana Emil Abboud, An Untitled Life-Drawing, 2007
Jumana Emil Abboud, An Untitled Life-Drawing, 2007
Jumana Emil Abboud, An Untitled Life-Drawing, 2007

accueil de l’exposition

écran suivant