Préambule

Préambule présente des entrevues vidéo inédites mettant en lumière la pratique des artistes faisant partie de la programmation de MAI.

De nouveaux épisodes sont dévoilés ponctuellement !

pour connaitre les dernières mises à jour concernant la programmation de MAI en lien avec la COVID-19, rendez-vous ici.

06 au 10 octobre 2020

Artiste interdisciplinaire et écrivain-ne, Kama La Mackerel combine poésie, conte, danse, voix féminines et débris de langages coloniaux dans un solo tant personnel que politique : ZOM-FAM (“homme-femme” ou “transgenre” en kréol mauricien) est le récit d’un-e enfant transgenre vivant sur une plantation de canne à sucre à l’île Maurice pendant les années 1980-90.

ZOM-FAM entrenoue une multiplicité de mouvements et d’énonciations au sein d’une narration fluide, invoquant des voix ancestrales, des langues féminines, une poétique décoloniale et une subjectivité queer qui portent une réflexion sur l’héritage du déplacement forcé et de l’esclavagisme sur l’île plantationaire.

24 septembre au 24 octobre 2020

Organisée par AXENÉO7 (Gatineau) en collaboration avec DAIMON (Gatineau) et A Space Gallery (Toronto), Live In Palestine réunit des œuvres performatives qui demandent au public de se pencher sur la manière dont la rencontre des corps, des actions et des images construit du sens dans des espaces géopolitiques spécifiques. 

Donnant à voir le travail d’artistes contemporains aussi bien émergent-es qu’établi-es qui vivent et travaillent actuellement en Palestine, Live in Palestine déploie des œuvres qui allient les pratiques performatives à l’engagement politique et aborde certaines des complexités de la vie quotidienne en Palestine occupée.

20 au 24 octobre 2020

Sur ce chemin, tu es sûre de te perdre est un solo multidisciplinaire qui plonge, à travers la danse, la musique et le théâtre, dans un processus de connaissance de soi, de maturation et de libération de l’être. Basée sur le texte Letter to my younger self de Charles Eisenstein, le travail explore le moment décisif qui nous encourage à prendre le voyage personnel qui nous permettra de savoir qui nous sommes vraiment. Au cours de ce voyage, nous faisons face à nos démons et, si nous réussissons, nous nous libérons des pressions sociales pour trouver notre voix et suivre notre propre rythme : composer notre chanson de vie.

Ce travail est notamment le fruit de trois collaborations successives de Diana León avec des créateurs émergents (Paco Ziel, Jeremy Galdeano, Vera Kvarcakova).