PODIUM

Le MAI présente PODIUM (foot of a vase),


une série de conférences qui invite les présentateurs-trices à intervenir sur une vaste gamme d’enjeux en déviant des formes conventionnelles ;
chacun-e choisissant comment vous allez « entendre » et/ou faire l’expérience de leurs paroles. 

Pour votre plaisir d’« écoute », quelle qu’en soit la forme.

Billy-Ray Belcourt
4 avril 2022

New Work

Billy-Ray Belcourt est originaire de la Nation crie de Driftpile, dans le territoire du Traité 8. Il habite à Vancouver, où il est professeur adjoint à l’École d’écriture créative de l’Université de la Colombie-Britannique. Ses livres sont THIS WOUND IS A WORLD, lauréat du Canadian Griffin Poetry Prize 2018, NDN COPING MECHANISMS, sélectionné pour Canada Reads 2020, et A HISTORY OF MY BRIEF BODY, récipiendaire du prix Hubert Evans pour non-Fiction 2021 et finaliste pour le Prix littéraire du Gouverneur général 2020.

Alok Vaid-Menon
12 Octobre 2021

Alok, a Live Performance

ALOK (they/them) est un-e écrivain-e, performeur-e et conférencier-ère non-conforme dans le genre de renommée internationale. En tant qu’artiste multidisciplinaire, le travail d’ALOK explore les thèmes du traumatisme, de l’appartenance et de la condition humaine. Ses publications sont Femme in Public (2017) et Beyond the Gender Binary (2020). ALOK a créé #DeGenderFashion : un mouvement visant à dégenrer les industries de la mode et de la beauté, et a été honoré-e comme HuffPo’s Culture Shifters, NBC’s Pride 50, et Business Insider’s Doers. L’artiste occupe actuellement un poste de rédaction au White Review.

PODIUM

Prenant la parole depuis des lieux qui rendent la vie vibrante,
compliquée et exquise, nos présentateur-trices feront savoir haut et fort que la binarité des genres n’a rien de réel et
que la justice ne naîtra ni n’est jamais née du contrôle ou des prisons.

Ou bien ils-iels ne le feront pas. 

On n’en sait rien – d’où l’intérêt.
Nous faisons confiance à leurs choix
Et nous serons là pour entendre. 

Vous devriez, vous aussi.

Ça s’appelle prendre sa place, chéri-e,
Et ça, ça ne s’oublie pas. 

Adapté d’un texte de Rain Hye