Prologue

Prologue
Raed & Rania Rafei
2011
Vidéo numérique
49 minutes

En mars 1974, au moment où le Liban glisse vers la violence civile, un groupe d’étudiant·es libanais·es de la gauche radicale occupe le campus de l’American University of Beirut (AUB) pour s’opposer à l’impérialisme culturel et politique ainsi qu’aux injustices sociales. Prologue revisite cet incident emblématique de l’histoire du pays à travers le regard de jeunes activistes politiques. L’œuvre explore le fil des événements qui a mené à l’occupation de AUB en 1974, à la lumière des révolutions arabes actuelles, déconstruisant méticuleusement certaines questions qui se rapportent à toute révolution : qu’est-ce qui mène au changement? Qu’est-ce qui mobilise les masses? Quelle est la place de la violence révolutionnaire? Comment la conscience individuelle s’inscrit-elle dans la volonté collective?

Prologue brouille les limites entre réalité et fiction, action et intention, passé et présent.

Prologue est la phase initiale du long-métrage 74 (La reconstitution d’une lutte).

Rania Rafei est une réalisatrice et artiste d’origine libanaise. Elle a réalisé de nombreux documentaires traitant de sujets politiques et sociaux, en plus d’écrire et de réaliser des court-métrages de fiction, des essais vidéographiques et des installations. Son premier long-métrage expérimental hybride 74 (La reconstitution d’une lutte) a remporté plusieurs prix.

En 2006 et 2007, deux de ses projets vidéo, The Four Seasons : Summer 2006 et Brain Cells, ont été présentés au Centre d’art Ashkal Alwan à Beyrouth dans le cadre de la Biennale Video Works. Rafei a réalisé l’essai vidéographique Notes on Love in Copenhagen en 2010, le projet d’art vidéo Prologue (aussi présenté à la Biennale Video Works) en 2011, et a écrit et réalisé son premier long métrage (74), récompensé et présenté en première mondiale au Festival International du Cinéma de Marseille (FID) en 2012. L’œuvre a par la suite obtenu d’autres distinctions lors de festivals internationaux dans des institutions réputées telles que le Centre Pompidou à Paris.

En 2014, Rafei a réalisé The Purgatory, une installation vidéo au sujet de la ville de Beyrouth, dans le cadre d’une exposition pour le Färgfabriken Museum for Art and Architecture, en Suède. L’installation a ensuite été présentée à la Biennale d’architecture de Tallinn. 

En 2021, elle a réalisé City Rehearsals, un essai cinématographique à propos du processus de devenir au cœur de l’effondrement du Liban. 

Elle travaille présentement à la réalisation de son second long-métrage The Day of Wrath – Tales from Tripoli.