Prayer of Fear

Prayer of Fear
Mosireen
2013-2014
Vidéo numérique
04:25 minutes

Après le massacre de la place Rabia-El-Adaouïa, personne ne savait comment agir. La brutalité de l’attaque était effarante, mais c’était la réaction d’une partie du public qui était véritablement paralysante. Le pire massacre de l’histoire moderne avait été commis en plein jour, au Caire, en direct à la télévision, et certaines personnes le célébraient.

En tant que collectif de cinéastes nous n’avions aucune réponse. Nous n’avions pas été là, nous n’avions pas risqué nos vies pour filmer la scène. Nous étions hors de tout pouvoir, dans une impasse entre l’Armée et les Frères Musulmans. Nous étions dans l’impuissance et pourtant nous nous sentions complices. La confusion, la culpabilité et l’impotence nous rongeaient. Au bureau, nous restions dans l’hébétude, jour après jour, à fumer, sans pouvoir prononcer un mot. 

Puis, Mahmoud Ezzat a publié son poème, Prayer of Fear. Et en l’espace de quelques jours à peine nous avions achevé cette vidéo. C’était la dernière grande collaboration vidéo du groupe et cette œuvre demeure l’une des plus importantes et sincères que nous ayons réalisée. Nous vivons aujourd’hui encore dans l’ombre de ce moment. 

Hommage quotidien aux martyrs (de la série Martyrs de la Révolution)
Mosireen
2012
Vidéo numérique
01:18 minutes 

Les Martyrs: Sameh Ezz, (de la série Martyrs de la Révolution)
Mosireen
2012
Vidéo numérique
06:32 minutes

Mosireen est un collectif d’activistes des médias sans but lucratif, qui s’est réuni afin de documenter et de transmettre des images de la révolution égyptienne de 2011. Entre 2011 et 2014, Mosireen a produit et diffusé en ligne plus de 250 vidéos à propos de la violence d’État, de la politique de la rue et du droit du travail. Leurs vidéos cumulent plus de 6 millions de visionnements sur YouTube, sans compter les innombrables rediffusions et remix dont elles ont fait l’objet. En plus de leurs productions vidéographiques, Mosireen a organisé des projections en extérieur dans la rue, des ateliers éducatifs, des lieux de production et des campagnes de soutien. Suite au coup d’État militaire de 2013, leur travail collectif s’est recentré vers l’organisation et la diffusion d’une imposante collection de matériel vidéo capté lors de la révolution, entièrement sous licence Creative Commons. 858: An Archive of Resistance a été mis en ligne en janvier 2018.