Have You Ever Killed a Bear or Becoming Jamila

Have You Ever Killed a Bear or Becoming Jamila
Marwa Arsanios
2013-2014
Vidéo HD couleur, son
26:19 min

Have You Ever Killed a Bear or Becoming Jamila est une œuvre vidéo réalisée d’après une performance dont le point de départ était une enquête au sujet de Jamila Bouhired, combattante algérienne de la liberté lors de la guerre d’Algérie. La recherche s’intéresse aux différentes représentations de Jamila au cinéma, et à son intégration et à sa promotion durant les années 1960 et 1970 dans le magazine égyptien Al-Hilal [le croissant], autrefois magazine culturel arabe de premier plan. La performance examine l’histoire des projets socialistes égyptiens et celle des guerres anticoloniales algériennes, ainsi que la façon dont ont été marginalisés les projets féministes.

Pendant un court moment lors de la guerre d’indépendance d’Algérie, la nette division des genres utilisée pour maintenir les femmes hors de la sphère publique a été surmontée, grâce à la figure iconique de Jamila. Le projet soulève la question de savoir ce que jouer le rôle de combattante de la liberté signifie. Qu’est-ce que signifie devenir une icône? Entre le jeu de rôle et les projets politiques, comment la constitution du sujet sert-elle certains objectifs politiques?

​​Marwa Arsanios est une artiste, cinéaste et chercheuse née en 1978 à Washington DC, aux États-Unis. Elle vit et travaille présentement à Beyrouth, au Liban. Son travail reconsidère la politique de la seconde moitié du 20ème siècle à partir d’une perspective contemporaine, en s’intéressant particulièrement aux relations de genre, à l’urbanisme et à l’industrialisation. Elle privilégie une approche collaborative en recherche, et cherche à travailler par-delà les disciplines.

Son travail a fait l’objet d’expositions individuelles au Beirut Art Center (2017), au Hammer Museum à Los Angeles (2016), à Witte de With à Rotterdam (2016), au Kunsthalle Lissabon à Lisbonne (2015), et à Art General à New York (2015). Son travail a aussi été présenté dans de nombreuses expositions collectives, dont au SF Moma (2019) ; à la Biennale de Sharjah (2019) ; à Nottingham Contemporary, au Royaume-Uni (2017) ; au Musée Maxxi, à Rome (2017) ; au Musée Sursock, à Beirut (2016) ; au Musée Ludwig à Cologne (2016) ; à la Biennale de Thessalonique (2015) ; à Forum Home Works de Ashkal Alwan, à Beirut (2010, 2013 et 2015) ; au New Museum, à New York (2014) ; à la 55ème Biennale de Venise (2013) ; au Musée d’art contemporain d’Anvers – M HKA (2013) ; à In Other Words nGbK, à Berlin (2012) ; et à la 12ème Biennale d’Istanbul (2011).

Ses œuvres vidéo ont été projetées au Festival international de cinéma (FID) de Marseille ; au tiff à Toronto (2019) ; au Centre Georges Pompidou à Paris (2011 & 2017) ; au Festival international du film de Berlin (2010 & 2015) ; et à e-flux storefront à New York (2009). Elle est récipiendaire du Prix Georges Beauregard International remis par le FID Marseille (2019), du Prix spécial du Pinchuk Future Generation Art Prize (2012), et a été en lice pour le Paulo Cunha e Silva Art Prize (2017), ainsi que pour le Prix de la Fondation Han Nefkens (2014). Elle a obtenu une bourse de L’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart en Allemagne (2014), et du Tokyo Wonder Site, Tokyo Arts and Space (2010). Elle est co-fondatrice de 98weeks Research Project.

Arsanios détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université des arts de Londres (2007) et a été chercheuse au département des beaux-arts de l’Académie Jan Van Eyck à Maastricht aux Pays-Bas (2011-2012). Elle est présentement candidate au doctorat à l’Akademie der bildenden Künste à Vienne. En 2019, Arsianos a participé à la première édition de la Triennale d’architecture de Sharjah.