complices

Marbella Carlos

arts interdisciplinaires

Marbella Carlos a exposé son travail dans divers lieux comme la YTB Gallery (Toronto), la Gallery Gachet (Vancouver), The New Gallery (Calgary), le Yukon Arts Centre (Whitehorse) et plus encore. Elle a en outre participé à plusieurs résidences avec Artscape Toronto et la Calgary Allied Arts Foundation. Plus récemment, elle s’est concentrée sur le burlesque comme médium pour reprendre possession de son propre corps et sexualité.

Elle s’adonne à l’art burlesque sous le nom de Joy Rider, et en plus de ses représentations au Wiggle Room de Montréal, elle a offert des performances dans le cadre de l’Ottawa International Burlesque Festival, en tant qu’invitée au Festival Fringe Montréal et à titre d’interprète sur la scène principale lors de Fierté/Pride Montréal 2019. Récemment, Marbella a remporté le prestigieux concours Bunny de l’Edmonton International Burlesque Festival, une compétition internationale qui s’adresse aux artistes burlesques qui ont deux ans d’expérience ou moins.

« En mettant l’accent sur la satire, cette forme d’effeuillage propose de changer l’expression de la féminité socialement acceptable – une expression qui à l’intérieur d’une culture patriarcale veut qu’une femme soit réservée, soumise ou chaste – pour une expression plus rebelle, voire plaisante. En reprenant possession du corps et de la sensualité, le burlesque me permet de créer des capsules humoristiques et artistiques tout en m’interrogeant sur des questions comme la complexité de l’acculturation des colons immigrants de la diaspora. »