Passez le micro



Série Public+

Là où l’art traverse les frontières. Il y a quelques années, le MAI utilisait ce slogan comme moyen d’identification. Au fil du temps, il a été abandonné et remplacé par d’autres jugés plus pertinents à ce moment. Des slogans qui reflétaient mieux, dans une perspective optimiste, une période pendant laquelle la notion de territoire n’était pas d’actualité. Puis soudainement, en 2016, frontières, barrières et murs de sécurité font à nouveau la manchette. Du jour au lendemain, on dépoussière ce slogan devant un nombre record de 65,3 millions de personnes réfugiées dans le monde – près de deux fois la population du Canada. Réfugiés, demandeurs d’asile ou personnes déplacées comptent pour un pour cent de la population mondiale : difficile de fermer les yeux devant un problème d’une telle ampleur.

Public +, une série d’activités offertes par le MAI parallèlement à ses expositions et spectacles, se veut une manière d’aborder l’inconcevable, d’éclairer notre compréhension et d’articuler nos opinions. Essentiellement, la série a été créée pour stimuler la réflexion et tisser des liens entre les artistes et le public au moyen d’échanges et de dialogues.

Ainsi, en plus des activités régulières prévues dans le cadre de sa saison 2016-2017 comme les discussions d’après-spectacle, les ateliers et les visites guidées d’expositions, le MAI présentera une série d’événements animés qui traiteront de sujets comme la réapparition des murs, le racisme systémique, la décolonisation, l’inégalité économique et un nombre infini de phobies liées à la peur de l’autre. Ces événements feront tous appel au concept passez le micro – geste par lequel on cède le microphone aux groupes sous-représentés afin que leur voix résonne plus fort – et tiendront lieu de tribune où les individus partageront leur vécu, d’environnement sécuritaire pour faire du bruit et d’espace où ceux qui prennent habituellement la parole passeront leur tour pour écouter. Place à l’émancipation.

Enfin, il est facile d’imaginer la raison pour laquelle un slogan comme Là où l’art traverse les frontières fut attribué au MAI, puisqu’on retrouve, au cœur même de son mandat interculturel, un esprit de collaboration, un métissage d’éléments disparates, tous reliés par un grand pont : celui de la communauté.

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI