Mandat et historique


Après bientôt 17 ans d’existence, le MAI (Montréal, arts interculturels) est devenu un espace central d’expression de la diversité artistique montréalaise. Le MAI est tout à la fois :

  • • un diffuseur pluridisciplinaire en arts interculturels contemporains reconnu;
  • • un lieu de médiation et d’animation culturelle, d’éducation artistique;
  • • une ressource d’accompagnement et de développement professionnel pour les artistes des communautés culturelles;
  • • un espace d’échange et de dialogue entre les artistes et les communautés.

Pionnier dans le domaine des arts interculturels à Montréal et seul organisme du milieu artistique montréalais et canadien investi d’un mandat explicitement axé sur la promotion des pratiques artistiques interculturelles, le MAI représente un pilier pour la diffusion et le rayonnement des œuvres artistiques professionnelles exprimant la diversité culturelle montréalaise. C’est aussi l’incubateur par excellence de la diversité artistique dans la métropole culturelle du Québec

Le MAI est la maison des artistes et de l’art interculturel, où le métissage culturel s’exprime à travers un mélange de genres et de styles aboutissant ultimement à des formes expérimentales, hybrides et inédites !


Le MAI est un diffuseur pluridisciplinaire en art contemporain professionnel qui présente des créations originales en danse, musique, théâtre (en français et en anglais), arts interdisciplinaires, arts visuels et médiatiques. Le MAI stimule la collaboration de différents partenaires et accueille des artistes dans le cadre de projets locaux, nationaux et internationaux et soutient avant tout les artistes qui ont une démarche interculturelle.

Son mandat consiste à favoriser l’échange et le dialogue interculturels au sein du milieu artistique et à promouvoir les pratiques artistiques interculturelles dans les milieux professionnels de la diffusion.

Il réalise son mandat en :

  • • offrant un espace pour l’expérimentation et la présentation de nouvelles pratiques artistiques interculturelles;
  • • présentant des œuvres actuelles, engageantes pour le public et puisant aux diverses cultures du monde, dans le cadre de projets locaux, nationaux et internationaux;
  • • permettant la recherche et la réflexion autour de la création interculturelle par un appui à la fois aux artistes émergents, à mi-carrière et établis;
  • • favorisant le développement professionnel des artistes issus de l’immigration, pour une meilleure intégration et compréhension de leur démarche.
  • • créant des liens dynamiques et profonds entre les artistes, le milieu professionnel, le public et les communautés locales.
  • • développant et consolidant des partenariats avec des organismes similaires au niveau municipal, provincial, national et international.


Nous cohabitons chaque jour avec des personnes de cultures différentes, mais le principe d’universalité peut nous faire penser que nous partageons tous les mêmes valeurs. Cependant, que ce soit entre les individus d’une même culture ou ceux issus de groupes sociaux coexistant, on distingue des valeurs et des intérêts particuliers, portés par chacun.

Aussi, la démarche interculturelle est un processus dynamique qui consiste en une mise en relation avec l’autre, un échange de vues ouvert et respectueux entre des individus et des groupes qui ont des origines et un patrimoine ethnique, culturel, religieux et linguistique différents.

Lorsque nous faisons référence à une démarche interculturelle nous supposons une démarche en interactions, une capacité de l’artiste à dialoguer avec l’autre et à expérimenter le métissage culturel en intégrant des éléments propres à chaque culture et en se servant d’éléments culturels étrangers à soi.

Ces croisements culturels donnent lieu à un questionnement dynamique non seulement sur les relations interculturelles, mais aussi sur l’essence même de l’art et sur les conditions nécessaires à son renouvellement. La pratique artistique interculturelle se révèle donc propice à la mutation des champs disciplinaires traditionnels. Aussi sommes nous à la recherche de productions interdisciplinaires jouant sur plusieurs registres et créant des langages artistiques inédits. Nous privilégions donc davantage la « pratique artistique » de l’artiste plutôt que son identité culturelle.

Les projets interculturels recherchés peuvent ainsi être le produit d’un croisement entre deux ou plusieurs cultures, résulter d’un questionnement de la culture d’origine par rapport au pays d’accueil, être une mutation ou une évolution des pratiques artistiques traditionnelles dans un contexte d’immigration, explorer les concepts d’étranger, de territoire, de culture et de construction d’une identité culturelle, ou encore utiliser des thématiques en relation avec une culture ou un pays spécifique (coutumes, valeurs, traditions, façons de faire, contexte économique et politique, etc.) et ce dans un contexte contemporain.

Le concept d’ « interculturelle », étant un concept en constante évolution, l’étude des dossiers se fait au cas par cas, et nous sommes ouverts à votre interprétation de la question.


De 1999 à 2007, le MAI (Montréal, arts interculturels) a été géré par une corporation sans but lucratif : Le Regroupement pour le développement des pratiques artistiques interculturelles. Organisme autonome, ce Regroupement est né de la Table de concertation sur le dialogue des cultures, formée en 1990. En 1998, la Ville de Montréal a confié au Regroupement la gestion du MAI. Toutefois, en mai 2007, suite à une modification de ses statuts, le Regroupement et le MAI ne forment plus qu’une seule et même entité.

Doté d’un théâtre, d’une galerie, d’un café et de deux salles de répétition, le MAI a vu son ouverture officielle au public en mai 1999. Avec une vision avant-gardiste de ce que devrait refléter la scène artistique montréalaise, le MAI a fait preuve d’un grand leadership en prônant un renouvellement des pratiques artistiques et en misant sur l’interculturalisme comme élément rassembleur de toutes les communautés.

Depuis, son action a concrètement pris forme en offrant ses services à près d’une centaine d’artistes de la diversité par an et en présentant une programmation annuelle d’une quinzaine de productions professionnelles à caractère interculturel. Il va sans dire que le MAI a acquis une certaine reconnaissance en tant que diffuseur, centre d’animation et lieu de rencontre auprès d’un public multiculturel au cours des douze dernières années, et continue de développer sa réputation au niveau municipal, provincial, national et international. Au cours de ces 13 années, le MAI a présenté plus de 5 400 représentations en danse, théâtre, musique, arts multidisciplinaires, expositions en arts visuels et autres activités, et a accueilli plus de 132 000 spectateurs et participants.

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI