© Caspian Alavi-Flint

Chair et mort à l'ordre du jour


Francis Marion Moseley Wilson (fmmw) (Oberlin, É-U, Glasgow, R-U)


24 mars, 19h




Prendre place
Série de performances

La quête identitaire est souvent nourrie par un besoin de trouver un lieu auquel nous appartenons. En 2017, la notion de lieu sera capitale au Canada. Les récits ayant particulièrement trait à l’appartenance et à la cohésion sociale revêtiront une importance cruciale. Prendre place est une série portant sur les arts performatifs qui réunit sous un même toit huit artistes exceptionnels issus des quatre coins du monde au moment précis où la notion de lieu devient singulièrement pertinente. Lieu de résidence, géographie, attachement territorial. Communauté. La série Prendre place a en outre été conçue pour faire référence aux droits civils et aux mouvements de libération qui ont trait à l’inclusion. Il s’agit de prendre sa place au moment où la notion d’équité est toute aussi déterminante. Intersection, identité sociale et frontières indéfinies.

Première québécoise

Inspirée par notre peur de mourir et sanctionnant la notion de pureté de notre société, l’œuvre de l’artiste américaine Francis Marion Mosely Wilson (fmmw) intitulée lectures on flesh and death (l.o.fad) est née de ses recherches personnelles. Amorçant sa performance avec deux animaux morts inaltérés, elle les dépouille de leur peau, les déconstruit et les reconstruit au moyen de techniques de taxidermie traditionnelles, puis leur greffe des membres de peluches d’enfant. Elle les ressuscite en créatures hybrides servant d’objets d’art, de prototypes ou de trophées. Ses gestes s’accompagnent d’un monologue et d’une trame sonore mêlant littérature posthumaniste, contes pour enfants ainsi que ses propres témoignages évoquant rites mortuaires et expériences avec la mort.

Diplômée du Conservatoire d’Oberlin et de l’Université Brunel, fmmw a recours à la taxidermie et aux arts de la scène comme critique culturelle pratique pour explorer la façon dont notre société cherche constamment à aseptiser la mort et à en effacer la moindre trace. Pendant quatre ans, elle a travaillé au service d’un taxidermiste de la campagne de l’Ohio. Ses œuvres sont présentées à l’échelle locale et internationale.

Performance : 24 mars
19h

20 $ Tarif Prendre Place
60 $ Passport Prendre Place: Acce?s illimite? aux huit performances

RESERVEZ



« | »

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI