Julieta Maria

Mending the Everyday


Julieta Maria (Toronto)


28 fév. - 7 mars




Installation vidéo – Projet vitrine

28 février au 7 mars 2015

De 18 h à 23 h

Cet hiver, à la tombée de la nuit, les fenêtres du MAI s’animent d’une étrange imagerie. Installation vidéographique projetée sur les fenêtres du Montréal, arts interculturels, Mending the Everyday sollicite par sa poésie les passants de la rue Jeanne-Mance. L’œuvre de la Torontoise Julieta Maria propose un triptyque vidéographique composé d’actions performatives centrées sur des activités domestiques. Gestes quotidiens et petits rituels démontrent comment la vulnérabilité, la violence et la guérison peuvent prendre naissance dans la vie de tous les jours. D’une étrange familiarité, Mending the Everyday présente une expérience de la violence comme une intrusion dans les relations quotidiennes entre le sujet et le monde extérieur. Le triptyque vidéographique réunit les œuvres suivantes : Cut, Plant et Limpia.

Cut (6:15 min, 2010)
Dans cette vidéo, les notions de rupture et de guérison sont illustrées par l’action de « couper » et de « coudre ». Assise face à la caméra, les yeux fermés, l’artiste découpe son t-shirt à l’aide de ciseaux. Puis, avec une aiguille, la performeuse coud son vêtement toujours dans la même direction, de bas en haut. Cut est extrait de l’installation vidéo Exercises in Faith (2010).
https://vimeo.com/75930247

Limpia (2:37 min, 2013)
Le mot limpia qui peut être traduit par « nettoyer » en espagnol signifie également « donner la fessée » dans la région caribéenne en Colombie. Ici, l’action de lécher fait référence à la figure maternelle, autant son aspect réconfortant que son rôle autoritaire.
http://vimeo.com/65342316

Plant (8:40 min, 2010)
Ici, l’artiste détruit un pot de plantes, puis replace les morceaux épars ainsi que la terre comme si c’était un puzzle. Selon l’artiste, cette vidéo symbolise la perte d’un être cher ou la mort, réalité inéluctable. Plant est extrait de l’installation vidéo Exercises in Faith (2010).
http://www.julietamaria.com/video/Plant.html

Artiste des nouveaux médias, Julieta Maria d’origine colombienne compte une quinzaine d’installations vidéo à son actif. Son travail a été vu en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Parmi ses œuvres, notons notamment Soil (2010), une installation vidéo présentée en 2010 à Buenos Aires, Argentine, à New York et en 2012 à Bandung, Indonésie. Plusieurs de ses monobandes ont été diffusées à l’étranger notamment au Festival Arte à Rome en 2011 ainsi qu’à la Biennale d’art vidéo et électronique au Yucatan, Mexique (2007). Activement impliquée dans diverses organisations artistiques, Maria est l’une des fondatrices d’e-fagia, un collectif travaillant avec les nouveaux médias, et membre du comité de programmation pour l’aluCine Festival, un festival international de films et vidéos latino-américains à Toronto. Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de la New York University, Julieta Maria vit et travaille à Toronto.



« | »

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI