"Yellow Towel", Dana Michel. Photo: © Maxyme G. Delisle

Yellow Towel


Dana Michel (Montréal)


4 — 6 déc.




Enfant, Dana Michel se drapait les cheveux dans une serviette jaune (yellow towel) pour imiter les petites filles blondes de son école. Adulte, elle se propose de revisiter cet imaginaire enfantin, curieux tout autant que fondateur.

Performance solo créée et portée par la chorégraphe et performeuse montréalaise Dana Michel, Yellow Towel invente un rituel fiévreux et fascinant. Reprenant, détournant et retournant les stéréotypes de la culture noire, empruntant également aux esthétiques de la mode, de la culture queer, du vidéoclip ou encore de la comédie, la
performeuse tisse et détisse sa propre identité. Au fil de la métamorphose émerge une créature aux gestes et au parler déroutants, une créature étrange, à apprivoiser.

Tour à tour grave, bouffonne, impressionnante et vulnérable, Dana Michel se révèle dans cette performance à la physicalité intense et à l’imaginaire débridé. Non seulement Yellow Towel a reçu des critiques dithyrambiques, mais cette création a indubitablement frappé les esprits lors de ses représentations, notamment au Festival TransAmériques ainsi qu’au American Realness Festival de New-York.

RÉSERVER



« | »

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI