© Parissa Mohit

Où ai-je déjà vu cela ?


Parissa Mohit (Montréal)


4 au 10 novembre 2012




Installation vidéo – Projet vitrine

4 au 10 novembre 2012

Installation vidéographique projetée sur les fenêtres du MAI, Où ai-je vu cela sollicite par sa poésie urbaine les passants de la rue Jeanne-Mance. Conçu à partir de la technique du cinéma d’animation, ce triptyque vidéographique puise son inspiration dans les miniatures persanes des 14e et 16e siècles ainsi que dans le Montréal contemporain. Similarité entre le passé et le présent, la trame narrative estompe les notions du temps et du lieu. L’œuvre de Parissa Mohit amalgame la représentation picturale médiévale aux images de Montréalais croquées sur le vif. Création gigogne – histoire qui en cache une autre – Où ai-je vu cela insuffle un sens épique à ces tranches de vie montréalaises. Personnages nocturnes à l’Halloween, danse aux Tam Tam et bataille médiévale au mont Royal, autant de scènes du quotidien qui se superposent aux légendes persanes.

Les études en scénographie de Parissa Mohit ont grandement influencé sa pratique actuelle dans l’animation. Créés à partir de collages de photos et de dessins, ses films explorent les domaines de l’imaginaire. En 2007, elle crée 01804 un dessin animé projeté au Festival des Films du Monde, et en 2010, l’Homme et le Train rafle le Prix du court métrage Georges Laoun Opticien OBORO du Festival du nouveau cinéma. Où ai-je vu cela est le fruit d’une résidence conjointe PRIM/MAI.

Conception et réalisation : Parissa Mohit
Animatrice et coloriste : Éléonore Goldberg
Conception sonore : Julie Verfaillie
Conception des éléments urbains : Jean-Christophe Leblond
Montage on-line : Sylvain Cossette

En collaboration avec



« | »

Ville de Montréal Conseil des arts du Canada Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Ministère du patrimoine canadien | Department of Canadian Heritage     Conseil des arts et des lettres du Québec     Emploi-Québec


Les oeuvres apparaissant sur ce site sont protégées par les lois sur les droits d'auteur. Toute reproduction est strictement interdite. | © 2012-2014 MAI